Que recherchez-vous ?
Accueil
» LE CBD C'EST QUOI?

LE CBD C'EST QUOI?


                   

Pour comprendre le CBD, il faut savoir que l’on retrouve plusieurs molécules dans la plante de cannabis. On nomme ces molécules « cannabinoïdes ». La plus connue d’entre elles est le delta-9- tétrahydrocannabinol ou THC qui est recherchée pour son effet psychoactif. Cependant, le CBD ou cannabidiol fait partie de ces molécules également.

À l’état naturel, le cannabis est chargé de 15 à 25 % de THC en moyenne. Cette concentration en THC est responsable des effets « planants » du cannabis.

À l’inverse, le cannabidiol ou CBD n’est pas psychoactif. Les effets du CBD sont positifs sur certains symptômes et il possède notamment des propriétés relaxantes.

Contrairement au cannabis, concentré en THC, le CBD ne provoque pas d’accoutumance et protégerait même du développement d’une addiction. Il permettrait aux consommateurs de cigarettes ou autres produits de diminuer leurs envies. D’ailleurs, on évoque qu’il aurait tendance à bloquer les effets du THC sur le système nerveux, réduisant les effets psychoactifs de cette molécule. C’est pourquoi le CBD n’est en aucun cas un substitut du cannabis.

Bien qu’il soit aujourd’hui largement controversé, le chanvre est l’une des plus anciennes plantes cultivées par l’Homme. Sous sa forme Cannabis Sativa, cette plante était cultivée à l’époque néolithique pour ses vertus médicinales et son utilisation comme fibres textiles. Son utilisation a perduré au fil des siècles, cependant, sa composition exacte est restée longtemps méconnue.

En effet, les cannabinoïdes, molécules présentes au sein des Cannabaceae, ont été découverts au début du XXe siècle seulement. Le THC et le CBD sont les deux cannabinoïdes ayant généré le plus de recherches. Le CBD aurait été extrait de la plante de chanvre pour la première fois vers 1940. C’est un groupe de chercheurs de l’Université de l’Illinois qui serait parvenu à isoler la molécule. À cette époque, ils qualifiaient le composé de toxique et écartaient l’idée qu’il puisse avoir des propriétés positives sur l’homme. C’est seulement à partir des années 60 que des études ont été menées sur la composition des cannabinoïdes. C’est notamment Raphaël Mechoulam, un chercheur israélien, qui a démontré leurs bienfaits sur certaines pathologies. Ses travaux ont permis de réfléchir à l’utilisation des molécules de cannabis (CBD, THC) en pharmacologie.

Pendant des années, de nombreux essais cliniques ont eu lieu, mettant en avant les effets du CBD sur la santé. Les premières études ont montré ses effets positifs sur l’anxiété. Ensuite, dans les années 70, on a découvert qu’il avait des bienfaits sur les nausées et sur la douleur. Enfin, à la fin des années 90, des chercheurs ont découvert qu’il réduisait la dégénérescence des neurones, ce qui pourrait être utile dans les recherches sur la maladie d’Alzheimer.

Certains états américains (Alaska, Oregon, Washington) ont alors décidé de légaliser le cannabis (CBD et THC) à des fins thérapeutiques. Ce qui a permis de retrouver des médicaments comme le Sativex sur le marché, contenant le même dosage de THC et de CBD. En effet, l’association de ces deux molécules permet de décupler les bienfaits de ces molécules et de ne pas créer de dépendance chez le patient. Ce médicament est notamment indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques.

En France, le Sativex dispose d’une autorisation sur le marché depuis 2015, mais n’a pas encore été commercialisé pour cause de difficultés à se mettre d’accord sur son prix. Cependant, cela prouve à quel point les réglementations sur le cannabis (CBD et THC) évoluent depuis quelques années. Certains pays comme le Canada ont décidé de l’autoriser complètement. En Europe, le Luxembourg est actuellement en débat sur cette question.

Peut ont de consommer du CBD ?

En France, la culture et la consommation de cannabis restent illégales. Comment peut-on alors commercialiser le CBD, une molécule présente dans le cannabis ?

En fait, c’est la consommation de THC qui est interdite en France. C’est cette substance, qu’on retrouve dans le cannabis à hauteur de 10 % ou plus. Elle possède des effets psychoactifs importants et est considérée comme un stupéfiant. Le THC provient d’une autre plante que le chanvre, une sous espèce du Cannabis Sativa, souvent transformée pour être plus concentrée en substance psychoactive. A l’inverse de la molécule de cannabis CBD, cette molécule peut être responsable d’effets négatifs comme des crises d’angoisses, des hallucinations, un déficit d’attention et peut créer une addiction chez son consommateur. Sa culture est également interdite.

Mais le CBD n’est pas un stupéfiant et les effets du CBD sont très différents du THC. On retrouve cette molécule en grande quantité dans le chanvre. Et cette plante contient naturellement une quantité infime de THC. C’est, en quelque sorte, la forme naturelle de la plante de cannabis.

Ainsi, si le cannabis et le THC sont illégaux, le cannabidiol (CBD) dispose lui, d’un flou juridique en France. Le CBD n’est pas interdit à la consommation et peut être commercialisé et consommé tant qu’il est contenu dans des produits qui contiennent peu de THC. Le droit européen indique que les produits finis à base de CBD doivent contenir au maximum 0.2% de THC au total. Nos produits respectent donc cette réglementation assidument, ce qui fait qu’ils sont disponibles à l’achat et à la consommation en toute légalité.

La culture et le commerce de la plante de cannabis sont donc bien interdits en France. Cependant, aucune loi n’interdit l’utilisation du CBD. Il est donc possible d’utiliser du CBD en cigarette électronique ou sous toute autre forme en France.

Quels sont les effets du CBD sur le consommateur ?

Différentes études ont été menées depuis les années 60 sur cette molécule. Elles ont permis de prouver les effets du CBD sur de nombreuses affections. Il permettrait notamment de réduire :

  • L’anxiété
  • Les troubles du sommeil
  • Les nausées et vomissements, notamment liés aux chimiothérapies
  • Les crises d’angoisse
  • Les inflammations
  • Les crises d’épilepsie
  • La survenue des maladies cardiovasculaires
  • Les maladies de peau (psoriasis)
  • Le diabète
  • Les crises chez les patients atteints de schizophrénie
  • Les douleurs d’arthrose et les contractures
  • Les addictions à des substances telles que l’alcool

De plus, on sait aujourd’hui que le CBD joue un rôle majeur dans le soulagement des douleurs dites neuropathiques (en opposition aux douleurs nociceptives). Ces douleurs sont difficiles à calmer par les médicaments tels que le paracétamol ou la morphine. Le CBD est donc une molécule utile pour les patients atteints de sclérose en plaques ou encore de fibromyalgie. L’utilisation du CBD chez ce type de patients permettrait d’améliorer sensiblement leur qualité de vie. C’est pourquoi cette molécule entre dans la composition du Sativex.

Les effets du CBD iraient même plus loin puisqu’une étude a prouvé que les cannabinoïdes auraient une action sur la réduction des cellules cancéreuses, lorsque CBD et THC sont associés.

Le cannabis étant très contrôlé en France et dans le monde, les recherches sur les bienfaits des molécules du cannabis (CBD, THC) avancent doucement. De plus, la connotation négative du cannabis engendre beaucoup de méfiance vis-à-vis des vertus thérapeutiques de ses molécules.

 

 

 

 
Nous vous recommandons